Eugene Mouton


Eugène MOUTON, magistrat et écrivain français né à Marseille en 1823, décédé à Paris en 1902.
Oeuvres principales : Les lois pénales en France (1868), Nouvelles et fantaisies humoristisques (1873 et 1876), Voyages et aventures du Marius Cougourdan,... (1879), Histoire de l'invalide à la tête de bois (1887).

Les deux vieilles dames sourdes : "Du temps que j'habitais Cerceau-la-Toupie, où le gouvernement m'avait confié les importantes fonctions de receveur de l'enregistrement, j'étais logé chez une vieille dame veuve d'un commis à cheval des contributions indirectes. Elle n'avait d'autre bien que sa maison, avec un petit enclos planté de mûriers..."

Papa !!! : "Par une belle matinée de septembre 1873, le beau et puissant vapeur à aubes Britany, venant de Southampton à Jersey, déposait, le long du pier de Saint-Hélier, d'abord les «Malles Royales», puis une cargaison de voyageurs dont la plupart étaient des touristes venus là de tous les points de l'Angleterre, les uns pour visiter en courant les lieux d'excursion catalogués dans Murray..."

Le boeuf : "L'événement que je vais vous conter mérite, par son étrangeté merveilleuse, d'être gravé sur les tablettes de l'histoire. Après avoir pris un premier corps sous la forme d'une de ces nuées de cancans qui s'élèvent dans les petites villes à la suite de tout incident notable, le narré s'en est définitivement fixé en un récit exact,..."

L'expositiomanie : "Je suis épouvanté, je le dis bien haut, du développement insensé que prennent de jour en jour les expositions publiques. Cette manie de rassembler dans un espace limité des milliers d'objets pareils, loin de donner de la valeur aux choses, les efface et les noie dans la plus écoeurante satiété. Tout cela a été fait pour embellir les demeures des hommes, pour leur rendre la vie douce, pour élever leurs pensées, et non pas pour figurer dans ces interminables galeries où circule niaisement une foule hébétée, avec des jacassements de perroquets idiots et des exclamations de canards prétentieux. J'en dis autant des musées..."

La Vénus de Milo : "Ce soir-là, j'avais cru devoir aller au bal de l'Opéra pour me divertir, et je m'y divertissais de tout mon coeur, si bien que, dans le feu d'une conversation vive et animée avec un domino plein d'entrain et de promesses, ayant fait le moulinet de mon bras droit à l'effet de peindre éloquemment la violence de mon amour naissant, je fis tomber le chapeau d'un jeune homme qui était à droite et un peu en arrière de moi..."

Le naufrage de l'aquarelliste : "Majestueusement panaché de fumée et de vapeur, et enguirlandé de vagues vertes et d'écume blanche, le paquebot Seringapatnam, de la ligne Marseille-Cochinchine, voguait sur la mer...."

Histoire de l'Invalide à la Tête de Bois: "Ce n'est pas à moi qu'il faut dire que l'Invalide à la Tête de Bois n'a jamais existé, et par une bonne raison : c'est que c'était mon camarade de régiment et que nous avons brossé les Turcs ensemble...."


retour
table des auteurs et des anonymes